Voyage en Tanzanie (février-mars 2007) de membres de "LAVE-Belgique"& de copains cyclistes/connaissances de T. Dockx.

Circuit organisé par Thierry & Annick Dockx (photos © T. Dockx)

Cliquez sur la Tanzanie pour visionner un agrandissement de la carte à l'échelle du pays !


Le volcan Ol Doinyo Lengai (La Montagne des Dieux en Masai) -- L'unique volcan actif au monde à carbonatites

L'approche terrestre du Lengai s'effectue en véhicule 4x4  sur des pistes traversant la savane africaine, habitat de nombreux animaux.

Un imposant et fier éléphant mâle nous barre le chemin et nous fait bien comprendre que, sur ce terrain, c'est bien lui le maître des lieux !

Le beau cône verdâtre lézardé de rayures blanchâtres du Lengai. Et dire que les fiers "guerriers", devenus fort heureusement éleveurs, Masais contemplent ce divin spectacle quotidiennement !

Le très bel édifice du Lengai couvert de verdure jusqu'à son cratère. Les zones blanchâtres trahissent la présence d'anciennes effusions de carbonatite.

Le sommet du Lengai vu d'avion. Notez la verdure témoignant de fortes pluies récentes sur la région.

Le cratère comblé de carbonatite altérée du Lengai (vue d'avion). Au centre, un gouffre d'effondrement bordant un hornito inactif.

Vu des airs, le Lengai nous présente son plus beau profil, verdoyant et inquiétant à la fois !

Une récente coulée de carbonatite blanchâtre (altérée) vue des airs.

Vue rapprochée du cratère d'effondrement et du hornito perçant le centre du plancher du cratère du Lengai. Des fractures concentriques, témoignant d'un processus de subsidence, sont visibles à droite de la photo.

Couleurs quelques peu différentes du cratère observé 10 jours plus tard.

En gris, probablement la dernière coulée du Lengai. Elle s'est échappée du grand hornito central et est venue buter contre le rempart du cratère où elle s'est répandue horizontalement avant de se déverser en partie sur les pentes du cône blanc et vert.

Le hornito central s'élance fièrement dans les airs au centre du cratère du Lengai. Nos deux amis semblent tout petits face à cette de carbonatite structure assez instable.

La cavité est tapissée de nombreux stalactites de carbonatite altérée (< blanchissement par oxydation/hydratation de la roche au contact de l'air).

Ici, ces sont des stalactites de lave de carbonatite grise figée sur place en longues et gracieuses gouttelettes. La lave carbonatitique en fusion est très fluide.

Cheminement en colonne sur le plancher du cratère du Lengai. Notez les nombreuses fractures et, à l'arrière-plan, le grand hornito central au pied duquel se niche l'impressionnant puits d'effondrement. L'analyse grossière de la photo suggère qu'un soulèvement s'est produit juste avant qu'une importante subsidence (effondrement) survienne pour donner naissance au gouffre central du centre du cratère.

Thierry au bord du gouffre

Dans le gouffre, Thierry découvre un autre puits bien plus étroit et inquiétant celui-là. C'est probablement par cette canalisation naturelle que le magma carbonatitique a circulé et a finalement été drainé vers les entrailles de la terre.

Partie supérieure du grand hornito s'élançant au centre du cratère du Lengai. Notez les dépôts superficiels kakis trahissant l'altération météorique de minéraux cuivrés.

Des cratères phréato-magmatiques facilement reconnaissables envahis de verdure. Le rapport largeur/hauteur est nettement plus grand que celui des cratères d'explosions où l'eau ne se mélange pas au magma (comme dans les cônes de scories basaltiques stromboliens ou hawaiiens).

Annick contemplant le volcan Olmoti

Superbe lac de cratère du volcan Empakai

No comment ! Si en fait, c'est une mimique typiquement belge ..


.

Voir aussi les très belles photos de Jean-Louis Piette !


Page élaborée par A. Melchior

"LA PASSION DES VOLCANS ACTIFS"