Visite des volcans Nyiragongo & Nyamulagira (République Démocratique du Congo) au début janvier 2012, par Aurélia Minard

Le Nyiragongo et le Nyamulagira, deux volcans encore actifs, appartiennent à la chaîne volcanique des Virunga (cette chaîne de 8 volcans majeurs est partagée entre le Rwanda, l’Ouganda et la République Démocratique du Congo). Le Nyiragongo et le Nyamulagira sont tous deux situés en République Démocratique du Congo à proximité de la ville de Goma et se font face. Matthieu, membre de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), nous accompagne sur les deux sites.
 

Source : "Google Map"

Volcan NYIRAGONGO (R.D.C.)

Le stratovolcan Nyiragongo (3 470 m) abrite l’un des rares lacs de lave « permanents » du monde, le plus grand dit-on. En janvier 2012, le niveau du lac est à environ 400 mètres sous nos pieds, la visibilité n’est malheureusement pas très bonne, beaucoup de gaz …et puis l'orage gronde ! La beauté du lieu se révèlera néanmoins à la nuit tombée.

Le cône tronqué dégazant du Nyiragongo - Départ vers le cratère actif du volcan.

Le cône adventif égueulé du Shaheru, dont le cratère est rempli de lave -- Bienvenue au sommet du Nyiragongo, à 3470 mètres d'altitude !

Le lac de lave bouillonnant se découvre spectaculairement à l'arrivée sur la bordure de l'immense cratère.

A cette époque, le lac de lave était particulièrement actif !

Deux terrasses intermédiaires nous séparent du lac de lave basaltique en fusion.

Des volcanophiles intrépides se faufilent sur l'étroite crête du Nyiragongo noyée dans un épais brouillard !

Au crépuscule et dans l'obscurité, le spectacle est encore plus féérique !

Vue du cône terminal sur le chemin du retour.


Volcan NYAMULAGIRA (R.D.C.)

Le Nyamulagira (alt. : 3056m) est un volcan bouclier de type hawaiien, situé au nord-ouest du Nyiragongo. Il est entré à nouveau en éruption en novembre 2011. La lave du Nyamulagira est plus dense, un peu moins fluide, que celle du Nyiragongo. Lors de notre voyage en janvier 2012, le premier cône actif, formé en novembre 2011, est déjà éteint (on y aperçoit juste encore quelques fumerolles et de belles traces jaunes de soufre). L’activité se manifeste au niveau d'un second cône, quasi jointif au premier, avec des fontaines de lave de plus de 200 mètres de haut accompagnées d'un bruit assourdissant (entre celui du tonnerre et les détonations de feu d’artifice). C'était un bruit que l’on entendait déjà pendant la marche d’approche de la zone éruptive alors même que l’on ne pouvait pas encore apercevoir le cône actif. Ce fût un spectacle à couper le souffle et dont on ne se lasse pas, au point d’ailleurs de ne pas vouloir s’endormir la nuit malgré la fatigue. Le camp bien situé nous permettra de continuer à observer l’activité du fond de son sac de couchage.
 

L'imposant volcan aplati, de type bouclier, Nyamulagira.

Cône adventif désormais inactif (Kimanura), créé en novembre 2011 - A droite de ce cône éteint, un autre cône toujours bien actif en ce début janvier 2012 !

Le cône actif ébréché expulse des fontaines de lave très fluide.

 

Des énormes paquets de lambeaux de lave particulièrement fluide (très pauvre en silice) sont éjectés en permanence du cône de scories.

Les fontaines de lave atteignent une hauteur d'au moins 200 mètres.


Paysages divers aux environs des deux volcans actifs de la R.D.C.

Les volcans Mikeno (Rwanda) et, au fond à droite, Nyiragongo (RDC) -- Les volcans Karisimbi et Mikeno (Rwanda) ont favorisé le développement d'une zone agricole très fertile.

Un peu de douceur dans ce monde de brutes !

Une rue poussiéreuse (cendre) de Goma

L'Observatoire Volcanologique de Goma (R.D.C.) est chargé de la surveillance des deux volcans actifs de la région Nord Kivu.


Page de Martin Rietze - Page "LAVE-Belgique" avec liens externes