Complexe volcanique de Tongariro

Tongariro est un volcan composé de plusieurs cônes volcaniques coalescents. La majeure partie du centre éruptif est constituée de quatre massifs andésitiques: Kakaramea, Pihanga, Tongariro, et Ruapehu. Maungkatote et Hauhungatahi sont deux centres éruptifs érodés plus petits. Pukeonake  est formé par un cône satellite et des coulées de lave qui lui sont associées. Ohakune est composé de quatre cratères. Le coeur volcanique est entouré par une vaste plaine annulaire formée de plaines alluviales, de coulées de débris, de lahar, de lave, et de dépôts de coulées pyroclastiques.

Lien vers le Parc national de Tongariro

Carte des différentes complexes volcaniques situés au sud du lac Taupo; Cole (1990).

Carte géologique simplifiée du complexe volcanique de Tongariro. Les croix indiquent l'emplacement des évents actifs au cours des derniers 50.000 ans; Cole (1990).

Localisation des principaux centres éruptifs du complexe de Tongariro

A l'arrière-plan, le cratère circulaire Nord (North Crater) à fond plat du complexe de Tongariro. A l'avant-plan, le lac bleu.

le cône du Ngauruhoe (altitude: 2291 m.) est le point culminant du Parc National de Tongariro. La dernière éruption de ce bel édifice conique à pentes raides a eu lieu en février 1977. Le Ngauruhoe a commencé à s'édifier il y a seulement 2500 ans. Depuis 1839, ce petit strato-volcan a connu 61 éruptions, dont trois avec coulées de lave (1870, 1949, 1954).

Vues aériennes du Ngauruhoe et de ses deux cratères emboîtés.

Vue partielle du cratère du Ngauruhoe. Des scories soudées tapissent la paroi interne du cratère.

Le Cratère Rouge ("Red Crater") fait partie du complexe volcanique de Tongariro

Deux petits lacs de couleur émeraude remplissent des petits cratères nichés à la base du point de sortie du Cratère Rouge. On distingue clairement la structure égueulée du cône de scorie au sommet duquel trône le Cratère Rouge.

Les mêmes petits lacs colorés vus du sommet du Cratère Rouge.