Circuit indonésien de Thierry Dockx -- août 2007


VOLCAN SLAMET (île de Java, Indonésie) -- Altitude : 3428 m.

Le SLAMET est le second plus haut volcan de Java avec ses 3428 m.. Par ailleurs, il est un des plus actifs de la grande île centrale de l'archipel indonésien. Il comprend un ensemble d'environ trois douzaines de cônes de scories ("cinder cone") sur ses flancs inférieurs SE-NE ainsi qu'un seul cône adventif sur son flanc ouest. Le SLAMET est composé de deux édifices se télescopant, un ancien cône andésitique/basaltico-andésitique à l'ouest et un plus jeune cône basaltique/andésitico-basaltique à l'est. Quatre cratères forment le sommet du volcan. L'activité éruptive est en voie de migration vers le SO au cours du temps. Les éruptions historiques, enregistrées depuis le 18è siècle, proviennent d'un cratère profond de 150 m., large de 450 m., à parois abruptes situé dans la partie occidentale de la zone sommitale. Les éruptions sont explosives et durent généralement de quelques jours à quelques semaines. La dernière éruption a eu lieu en 1999. Source: G.V.P.

Les volcans SLAMET & PAPANDAYAN vus dans "Google Earth"

L'impressionnant cratère principal, qui est aussi le plus actif, du Slamet.

Emboîtement des cratères récents au sommet et zones fumerolliennes.

Dégazage au sommet du volcan

Dépôts fumerolliens de soufre dans le cratère du Slamet

Lorsque la pénombre survient, l'incandescence de la roche apparaît localement dans le cratère !

Des zones incandescentes sont visibles localement sur le pourtour du cratère intérieur lorsque la pénombre envahit le cratère.

Sources d'eau chaude "Seven Hot Springs" (Pancuran Pitu) au pied du Slamet.


VOLCAN PAPANDAYAN (île de Java, Indonésie) -- Altitude : 2665 m.

Le Papandayan est un stratovolcan complexe dont le sommet est percé de 4 larges cratères. Le plus jeune d'entre eux a été égueulé vers le NE suite à un effondrement qui s'est produit durant une courte éruption en 1772. Il contient des champs fumerolliens actifs. Le grand cratère à fond plat "Alun-Alun", large de 1,1 km, déchire le sommet du volcan alors que le Gunung Puntang situé au nord donne au volcan une apparence de pics jumeaux dans sa partie sommitale. Plusieurs épisodes d'effondrement ont produit des avalanches de débris, ayant eu des impacts sur les basses terres bien au-delà du cône, qui donnent au volcan un profil irrégulier. Un champ fumerollien riche en soufre occupe depuis les temps historiques le cratère actif "Kawah Mas" (Le "cratère d'or"). L'éruption de 1772, associé à un effondrement sur le flanc NE et à une avalanche de débris catastrophique, a détruit 40 villages et a coûté la vie à près de 3000 personnes. Depuis lors, uniquement quelques petites éruptions phréatiques se sont produites avant l'éruption explosive qui à débuté en novembre 2002. Source: G.V.P

Lacs acides, champs fumerolliens et dépôts géothermiques associés dans le cratère du Papandayan (photos: Thierry Dockx)


Page élaborée par A. Melchior

"LA PASSION DES VOLCANS ACTIFS"