Page d'accueil "Volcans actifs du Sud Chili - février 2009"

Volcan CHAITEN - alt.: 1122 m.

Rappelons que l'éruption inattendue de ce volcan, endormi depuis au moins plus de 9000 ans, a débuté soudainement (uniquement précédée par une relativement faible activité sismique le jour précédent) le 2 mai 2008 et s'est convertie en éruption paroxysmale le 6 mai en éjectant un panache de cendre et de gaz jusqu'à une altitude de plus de 20 km qui a été transporté vers l'est en traversant la Patagonie argentine et en affectant les villes d'Esquel, de Trelew/Rawson et de Comodoro Rivadavia. Un lahar post éruptif a détruit une grande partie de la ville de Chaiten qui a été complètement inondée le 12 mai 2008, suite a un autre lahar. L'eau chargée en cendres et autres débris a débordé de chaque côté du lit de la rivière Blanche (rio Blanco) sur 200 mètres.

Après une phase de repos toute relative, le volcan a repris du service le 19 février 2009 vers 11h30 HL en produisant une explosion et un effondrement partiel du dôme de lave actif qui a généré une coulée pyroclastique dont le front s'est arrêté à seulement 5 km de la ville de Chaiten. La colonne éruptive a atteint une hauteur de 8 km.

Par un pur concours de circonstances, nos amis ont visité le volcan la veille (18/02) de la reprise d'activité paroxysmale du Chaiten. Voici leur photos ci-dessous !!! 


Photo d'une coulée pyroclastique (< éboulement sur le dôme actif) du Chaiten prise par  © Thierry Dockx à l'arrivée vers la ville de Chaiten par le ferry-boat au matin du 18/02.

Autre cliché par  © Luc Calvi.

L'aiguille du dôme 1 dégazant fortement;  © Luc Calvi.

Eboulements sur le dôme; © Luc Calvi.

Cliché de l'ensemble du dôme 1 vu du nord - A droite, l'imposant panache de vapeur d'eau émis par la protubérance/aiguille couronnant le dôme 1.

Carte satellitaire ("Google Earth") de la région du volcan Chaiten (vue du SSE vers le NNO).

Modèle de terrain numérique (MNT/DEM) de la région du Chaiten (données STRM de la NASA) -- Cliquez pour voir le profil le long de la rivière Blanche !

Le volcan vu de l'espace avant son entrée en éruption le 2 mai 2008 -- Image TERRA de la colonne éruptive du 19 février 2009.

Source de ce schéma : quotidien chilien "La Tercera"; 20/02/2009. L'éruption du 19 février 2009 a été causée par à une brusque phase de dépressurisation des gaz renfermés sous le dôme suite à l'ouverture rapide et soudaine d'une fissure longue de 1 km.

Coupes schématiques du Chaiten illustrant l'éruption du 19 février dernier. Source: quotidien chilien "El Mercurio"; 20/02/09.

Carte schématique illustrant le trajet de la coulée pyroclastique du 19 février. Source: quotidien chilien "El Mercurio"; 20/02/09.

Photos aériennes récentes du complexe de dômes  (source : "El Mercurio" & SERNAGEOMIN). Vue vers le N et NE on voit en bas à gauche le cours débutant du rio Blanco. Les matériaux pyroclastiques (blanchâtres) issus de l'activité explosive et des éboulements du Chaiten s'accumulent en delta au SO des dômes et s'évacuent épisodiquement, sous forme de coulées pyroclastiques ou de lahars, par le rio Blanco. A l'évidence, la menace de lahars est très élevée en période de fortes pluies.

Carte topographique schématique de la zone du volcan Chaiten visualisant approximativement les dépôts pyroclastiques de l'épisode éruptif du 19/02 dernier .

Sur cette carte de relief ombré du secteur sommital du Chaiten, le complexe de nouveaux dômes est superposé (en 2D, schéma approximatif) sur la topographie pré-éruptive STRM (reconstruction d'après photos SERNAGEOMIN).

On devine la section avale de la vallée du Rio Blanco et, à l'arrière-plan, le dôme dégazant du Chaiten.

En amont du rio Blanco, le dôme actif libère un panache éruptif constitué de gaz et d'une petite quantité de cendre. Pour comparaison, la photo d'une coulée pyroclastique prise par Mr Dagoberto Guzmán au même endroit, c'est-à-dire du Puente Blanco à Chaitén.

De nombreuses habitations endommagées de Chaiten ont été abandonnées définitivement.

Les rues quasi désertes de la ville de Chaiten. Un projet de déplacement de la communauté et une relocation à une vingtaine de km sont à l'étude.

Voici la réponse d'une grande partie de la population de Chaiten ...

Traduction littérale : "ni un coup d'état ne nous expulsera ni un gouvernement socialiste ne nous expropriera. Nous lutterons jusqu'à la mort ! "

Projet de la Nueva Chaiten (reconstruction de la ville en un lieu non menacé par le volcan).

46 habitants de Chaiten résistent et refusent de quitter leur cité !

La route australe qui longe notamment le volcan Chaiten et permet d'y accéder.

Le dôme abrupt du Chaiten noyé en partie dans les gaz volcaniques et la vapeur d'eau. Une spectaculaire protubérance abrupte surplombe le dôme actif (dôme 2).

La forêt dévastée par le souffle des explosions, les gaz et la cendre à proximité du volcan.

Les arbres morts et blanchis par la cendre acide. Notez que la végétation basse a résisté aux chutes de cendres.

De nombreux logements sont devenus inhabitables.

L'impressionnante protubérance verticale émergeant du dôme est partiellement noyée dans les nuages et les gaz.

Sur ce cliché nocturne capturé le 22/02 par la webcam de Tele13, on voit bien qu'il y a extrusion (continue) de lave fraîche à la base de l'imposante protubérance surplombant le dôme actif.


Panique à bord ...les Belges de "LAVE-Belgique"sont en fuite devant la furie du volcan Chaiten ...et, ouf, ils sont de retour sains et saufs au pays !

Sur la photo de cet article publié dans un journal chilien (édition du 23/02/09 ; page 10), on voit de gauche à droite: Juan Carlos, Bernard (en rouge) et Luc (en jaune).

Traduction du dernier chapitre de l'article: "Avoir été au sommet du volcan quelques heures seulement avant que le dôme se déchire a été pure coïncidence assure Sandoval. Nous avons suivi le chemin le plus compliqué, celui qui monte par le rio Blanco. Le lit de cette rivière a été parcouru par une coulée pyroclastique en fin de matinée le 19 février, le jour suivant notre expédition. A l'arrivée au sommet, nous avons entendu le bruit fort d'une explosion sur le côté sud puis ressenti une secousse, ce qui nous a poussé à redescendre. Nous avons vu le dôme lézardé et nous savions à ce moment là qu'il allait inévitablement s'effondrer. C'était comme se trouver à l'endroit où est tombée une bombe atomique. Nous nous sommes sauvés de justesse, nous avons eu de la chance, commente le guide de montagne." Selon nos amis, il y a juste un peu d'exagération "latine" dans les propos du guide en question. Ils ne sont pas montés dans le lit du rio Blanco mais bien par la face nord du cône, là où la route passe au plus près du cratère (voir itinéraire approximatif en vert foncé sur la carte ci-dessus). Ce chemin est plus accessible et, surtout, mène à un endroit d'observation où les risques de coulées pyroclastiques sont minimaux..


 

 

Séquence vidéo spectaculaire relative à la reprise d'activité du Chaiten (© photo agence Belga; SERNAGEOMIN); on y voit notamment la phase initiale de l'émission d'une coulée pyroclastique

Structure du complexe de dômes du Chaiten et délimitation de l'escarpement d'effondrement du dôme 2 ; par "SERNAGEOMIN"


 

Nos comparses filmés par leur chauffeur et ...oops ..les voici déjà sur le fameux site de vidéos en ligne "youtube" ! Comme à son habitude, Juan Carlos joue un petit air de flûte pour le groupe mais, à l'évidence, ses notes ne parviendront pas à calmer la toute proche colère du volcan !

   

Nos amis sur le ferry-boat reliant Puerto Montt à Chaiten ! -- Juan- Carlos joue un petit air de flûte (séquence par Luc Calvi)


Images en direct des webcams de l'aérodrome de Chaiten (DGAC Chile)

Webcam braquée vers le volcan ("Tele 13")

 

"Volcano Live"



Site conçu & réalisé par ...

"LA PASSION DES VOLCANS ACTIFS"