Retour à la page d'accueil  


Chronologie de la première phase de l'éruption (éruption de type hawaiien)

Eruption fissurale de Fimmvörduháls


21/03: plus de 500 personnes ont été évacuées de chez elles en Islande, par mesure de précaution, lorsqu’un volcan est entré en éruption dans la nuit de samedi à dimanche, sans faire de victimes, ont annoncé les autorités. « Nous avons déclenché un plan d’évacuation et entre 500 et 600 personnes des alentours ont évacué leurs habitations », a déclaré à l’AFP un responsable de la sécurité civile, Sigurgeir Gudmundsson. La radio islandaise RUV a indiqué en milieu de journée que l’évacuation s’était bien déroulée et que la totalité des habitants de la région « avaient été transportés en lieu sûr ». L’éruption a commencé peu après minuit dans la région du glacier d’Eyjafallajokull, et la principale route d’accès a été fermée, a indiqué la radio. Plusieurs aéroports, dont celui de la capitale Reykjavik, ont été fermés après l’éruption. Les dernières éruptions dans la zone de ce glacier remontent à 1821 et 1823. "Le Soir"

 


Le rapport visuel initial de l'éruption a été réalisé le 20 mars à 23h52 lorsqu'un nuage rouge a éclairé le ciel au-dessus du volcan. L'éruption a été précédée d'une intense activité sismique alors que des taux élevés de déformation ont été observés durant quelques semaines avant l'éruption. Le taux de déformation a été mesuré à plus d'un centimètre par jour depuis le 4 mars selon le réseau GPS installé à 12 km du site de l'éruption. L'éruption a débuté par des fontaines de lave et un style éruptif hawaiien le long d'une fissure orientée N.E.-S.O. longue d'environ 500 mètres à une altitude de ~1000 m. sur l'échine N.E. du volcan. Des observations aériennes matinales ont révélé que les coulées de lave étaient courtes et qu'un panache éruptif mineur, s'élevant à moins d'un km, était poussé par le vent vers l'ouest.  L'éruption a lieu juste en dehors du glacier d'Eyjafjallajökull et, par conséquent, aucune fusion glaciaire ne se produit. Du point de vue de l'imagerie satellitaire, les images thermales MODIS  du 21 mars montrent une anomalie thermique où l'éruption a lieu. http://en.vedur.is/; http://www.earthice.hi.is/; Nordic Volcanological Center.

Le lieu de l'éruption est localisé sur une bande sans glace large d'environ 2 km située entre le glacier Eyjafjallajökull et le volcan voisin Katla surmonté de sa couverture glaciaire Myrdalsjökull. Le volcan Katla est connu pour ses puissantes éruptions phréato-magmatiques sous-glaciaires qui produisent des volumes de dépôts de téphra basaltiques allant de 0.01 à 1 km3. Trois précédentes éruptions de l'Eyjafjallajökull ont été signalées depuis les derniers 1100 ans (période historique en Islande). L'éruption la plus récente a débuté en décembre 1821 et a duré, par intermittence, durant plus d'un an. Le volcan voisin Katla est ensuite entré en éruption le 26 juin 1823. D'autres éruptions ont eu lieu en 1612 ou 1613 et environ 920 après J-C. Des épisodes de réveil sont connus à l'Eyjafjallajökull, avec des intrusions de sill documentées en 1994 et 1999. G.V.P..


22/03: l'éruption volcanique dans le sud de l'Islande qui avait entraîné l'évacuation de 600 personnes dimanche montre des signes d'intensification, ont averti les autorités lundi. "La police a accru la surveillance dans toute la zone autour des glaciers d'Eyjafjallajokull et de Myrdalsjokull en raison de l'activité accrue de l'éruption volcanique", ont annoncé la police et la protection civile dans un communiqué. La police a fermé plusieurs routes et averti du danger de circuler à proximité du volcan, où de nouveaux petits séismes ont été mesurés lundi matin, selon la radio-télévision publique RUV. La faille de 800 mètres entraînée par l'éruption s'étend en direction du glacier de Myrdalsjokull, situé à environ 150 kilomètres de la capitale Reykjavik et qui surmonte le puissant volcan Katla, rapporte également RUV. " Le Parisien".


23/03: le scientifique Einarsson craint que l'activité actuelle de propage au volcan voisin Katla, un énorme et puissant volcan situé sous un glacier. Une éruption du Mt Katla pourrait provoquer la fonte de glace et générer des inondations massives, affectant potentiellement une proche cité habitée par 300 personnes. Trois précédentes éruptions au Eyjafjallajokull ont déclenché des éruptions au Mt Katla.

 


25/03: l'éruption se poursuit et une coulée de lave se déverse dans le canyon de Hrunagil. Au sein de la fissure éruptive, il y a actuellement 4 à 5 évents qui éjectent des blocs incandescents sous forme de fontaines de lave à débit plus ou moins constant.

Cliquez pour visionner une séquence vidéo BBC ou Channel 4 News

 


27/03: la lave issue du cratère a soudainement modifié son trajet ce matin. A présent, toutes les coulées de lave s'écoulent dans le canyon Hvannárgil  à la place du canyon Hrunagil. Une nouvelle cascade lavique haute de 100 mètres s'est formée. Dans le même temps, le débit d'eau s'est accru dans la rivière Hvanná qui s'écoule dans le canyon du même nom. Ce fait a poussé les autorités locales ainsi que les services de recherches et de secours à abandonner l'ouverture de la route qui mène à la vallée de Thórsmörk. Il est à noter que le canyon de Hvannárgil  ayant une longueur approximative de 5 km, la coulée de lave mettra un certain temps avant d'atteindre Thórsmörk.

Séquence vidéo aérienne spectaculaire montrant notamment la lave dévalant dans la tête de canyon

 


01/04: une nouvelle fracture éruptive s'est ouverte hier soir (31/03). Des géologues ont déclaré que ce rift se situait au N.O. du cratère originel. Selon le géologue Ármann Höskuldsson, le nouveau rift est localisé à proximité du canyon Hvannárgil et pourrait signifier que l'activité volcanique est en train de se déplacer vers la partie inférieure du canyon.

Séquences vidéos aérienne & terrestre spectaculaires

Vidéos & photos montrant notamment une spectaculaire cascade de lave

Autres vidéos "youtube"

 


7/04: une première victime, une femme, a été découverte hier après-midi alors qu'une autre femme a été retrouvée vivante plus tôt mais son compagnon de voyage est toujours manquant. Aujourd'hui 8 avril, il a été retrouvé mort. Les 3 touristes ont été portés disparus depuis la soirée du 5 avril. Hier matin, des moyens secours importants, une équipe de 120 personnes, ont été mis sur pied pour tenter de retrouver les personnes manquantes.  La femme retrouvée vivante était épuisée et transie par le froid. La voiture, en panne d'essence, était vide et le corps de l'autre femme a été découvert non loin du véhicule.

"Ces gens n'étaient malheureusement pas du tout équipés pour une randonnée hivernale en montagne et ils avaient largement dépassé l'endroit où les spectateurs s'étaient jusque-là avancés pour voir le volcan", a expliqué le directeur de l'Association islandaise de recherche et de secours pour la région, M. Hermannsson."  I.R.O.


10/04: le nouvel édifice qui s'est formé autour du cratère original, au col de Fimmvörduháls, s'est élevé de 82 mètres depuis le début de l'éruption (20 mars). Deux chercheurs, Freysteinn Sigmundsson & Eyjólfur Magnússon du département des Sciences de la Terre  l'Université d'Islande, ont étudié l'aspect géomorphologique de l'éruption. Il ont également découvert que la lave couvre une zone de 1.3 km2 sur une épaisseur de 20 mètres. Un total de 24 millions de m3 de matériaux volcaniques ont été émis à partir des deux nouveaux cratères, ce qui représente une moyenne de 15 m3 / seconde.


11/04: une séquence vidéo de la chaîne de télévision islandaise Rúv montre l'existence d'un petit lac de lave niche au fond d'un des cratères, égueulé, de la fissure éruptive.

Le petit lac de lave à l'origine des fontaines laviques & trajet suivi par les diverses coulées de lave issues de la fissure éruptive

Animation illustrant le trajet des coulées de lave du 31/03 au 07/04. I.I.E.S.


13/04: un pilote, qui a survolé le site éruptif dans l'après-midi, n'a aperçu aucun signe d'activité volcanique continue dans la zone et n'a pu détecter aucune coulée de lave. Il a observé l'intérieur des deux cratères et n'y a pas vu de lave fraîche mais juste une croûte superficielle solidifiée. Le pilote a aperçu quelques jets et nuages de gaz à l'intérieur du canyon de Hrunagil dans le secteur de la coulée de lave. Selon un géophysicien, l'éruption serait très vraisemblablement terminée. Une équipe de scientifique s'est mise en route pour aller vérifier l'état du volcan. En fin d'après-midi, les scientifiques ont déclaré que l''éruption était terminée. Voir aussi la visualisation géographique des séismes survenus au cours de cette éruption.


LIENS WEB

Belle photo d'éruption sur fond d'aurore boréal ; A. Jakobsson

Voir aussi: autres superbes photos d'un photographe islandais - Photos de Thomas Boeckel  & de Martin Rietze