L'Eyjafjöll vu à la mi-juin par Thierry Sluys, Luc Calvi & Juan Carlos Molina.


Juan et Luc cheminent sur la cendre fraîche vers le col de Fimmvörðuháls

 La crête sommitale de l'Eyjafjöll vue de la route circulaire.

Des volutes de vapeur d'eau diluées s'échappent du sommet de l'Eyjafjöll.

Un nuage plus imposant s'élève du cratère sommital. Il est ici observé sur le chemin menant au refuge du col, à ~ 800 m. d'altitude.

Le refuge de montagne situé à proximité du col de Fimmvörðuháls, à ~ 1050 m. d'altitude.

A l'horizon on distingue les cônes de scories créés au cours de la première phase éruptive fissurale de l'Eyjafjöll (du 20 mars au 12 avril).

Le refuge précaire du col de Fimmvörðuháls entre les glaciers d' Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull abritant respectivement les volcans Eyjafjöll et Katla.

Une épaisse quantité de cendre noire localement craquelée a recouvert la zone du col et surmonte une couche de glace/neige.

Le sommet du glacier d'Eyjafjallajökull est recouvert quasi entièrement de cendre issue de l'éruption explosive d'avril-mai 2010.

Un panache de vapeur d'eau s'échappe du cratère sommital de l'Eyjafjöll qui contient désormais un lac d'eau douce issue des pluies et de la fonte glaciaire.

Par endroits, de nombreux impacts de bombes/blocs/lapilli volcaniques transpercent la couche de cendre grise.

Ravine creusée dans des couches de cendre anciennes.

La superposition de cendre et de glace/neige témoigne du dernier combat islandais entre l'eau et le feu.


 Chronologie de la 2ème phase éruptive (Eyjafjallajökull) & suivi de l'activité actuelle

Chronologie de la 1ère phase éruptive (Fimmvörduháls)

Quelques données/infos scientifiques